COQUETTES DE 0 A 99 ans

« Je m’amuse à vieillir, c’est une occupation de tous les instants ». Paul Léautaud

                 Coquettes de 0 à 99 ans

         

Une personne âgée qui s’occupe de son image se remarque. C’est très attendrissant de croiser une personne âgée qui prend soin d’elle. C’est très bon pour son moral.

Passé 60/70 ans, il faut bien négocier le virage. Attention à « la vieille qui s’accroche, ou celle qui vire à la grand mère d’antan, trop vite. Il est important d’entretenir une image dynamique, moderne et soignée.

      

Et pourquoi ne pas continuer à soigner son Image, en Maison de retraite?

Lors des visites des enfants et petits enfants, il est tellement agréable pour eux de constater que leur maman ou grand maman continue d’avoir le plaisir de « se faire belle ! ».
Je pense qu’il serait utile de mettre en place des ateliers ludiques « Image de Soi »dans les maisons de retraite. Actuellement, toutes les mamies font déjà appel à des coiffeurs, certaines se mettent du vernis sur les ongles ou un voile de rouge à lèvres. Tout indique que ce type d’ateliers leur plairait, leur mettrait du baume au cœur tout en favorisant de véritables échanges.
C’est tellement dommage de renoncer à s’occuper de soi et de s’oublier complètement, lorsque les années ont passé !

Un défilé a été organisé, il y a quelques années, dans un EPAHD par une amie, très chère, formée au « Conseil en Image » elle faisait partie du personnel hospitalier et a fait la une des journaux locaux. Ce défilé organisé en l’honneur des familles, avec la traditionnelle robe de mariée  pour le final a remporté un franc succès. Quelle fierté pour ces petites mamies de défiler devant les arrières petits enfants et quelle fierté pour eux d’admirer leur grand-mère ou arrière grand-mère.
Durant ces ateliers interactifs, on leur montre comment la couleur d’un simple foulard peut valoriser leur teint et leur donner bonne mine, on leur apprend à nouer leurs écharpes,de façon très originale, à retrouver le plaisir de poser un peu de blush sur leurs joues ou un soupçon de rouge à lèvres, afin de se donner bonne mine.…. elles se regardent de nouveau,  comme elles le faisaient autrefois.
Lors du défilé, les  aides soignants accompagnaient les personnes en fauteuil roulant et les grand- pères valides, leur donnaient le bras.
La musique avait même été calculée en fonction des tours de roues des fauteuils roulants.

         Sans oublier:  la traditionnelle robe de mariée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *